Mais là où Ten est très original, c'est pour sa présence sur le Web avec son site, Ten-Mobile.com [1]. Toutes les « pages » sont au format Flash. Cela est très « flashy & sexy ». Mais le site n'existe pas : dans un moteur de recherche, quasiment aucune réponse avec le mot « ten » , « ten mobile » , « ten téléphone » , « ten forfaits »... Vraiment dommage... et impossible de vérifier les informations du site sans le greffon Flash.

Le format Flash est fermé, mais surtout il n'est pas visible pour les sites de recherche et d'indexation : Google, Yahoo!, MSN Search, Voilà et consorts ne savent pas que Ten existe ! Le format Flash n'est pas du texte, comme le HTML, le format ouvert du Web (le Flash peut contenir du texte, mais qui n'est pas vu par les robots logiciels qui parcourent le Web).

Le slogan de Ten est « Si votre mobile ne fait que téléphoner, il ne fait pas grand chose. » On pourrait aussi dire : « Comme votre site Web ne fait que du Flash, il ne fait pas grand chose. ».
Mais il ne s'agit peut-être que de la première version. Avec pour la suivante les standards ouverts du Web qui seront utilisés, et avec un exemple à signaler, celui des moules-frites (certes peu technologiques) qui peuvent en apprendre au téléphone (si technique) : le site Web de Léon de Bruxelles propose sur sa page d'accueil (en HTML) de choisir l'une des 2 versions de son site : « la version allégée » en HTML ou « la version gourmande » en Flash [2].

Sources et liens :
* [1] Le site Web de Ten, Ten-Mobile.com, au format Flash, http://www.ten-mobile.com
* [2] Le site de Léon de Bruxelles, http://www.leon-de-bruxelles.com
* Article L'opérateur Ten parie sur les e-mails et la messagerie instantanée sur mobile, de Christophe Guillemin, le 8 juin 2006, ZDNet France, http://www.zdnet.fr/actualites/telecoms/0,39040748,39356061,00.htm

Article trouvé sur http://formats-ouverts.org/blog/, en voulant faire une recherche sur TEN mais le site web ... est inexistant!